L’art et la manière de communiquer et de poser un diagnostic

otwarcie-konferencji Ouverture du colloque : docteur Katarzyna Jankowska du Collegium Medicum, Université Nicolas Copernic, présidente de l’APCM, et le professeur Tomasz Pasierski, Université Médicale de Varsovie, membre du conseil scientifique de l’APCM. En Pologne, la communication médicale reste à l’écart de la recherche et par suite constitue un sujet d’étude relativement vierge. Pourtant, il s’avère que dans nombre de cas, elle compte énormément dans l’efficacité du traitement.

Thématique I. Le colloque international recherche et formation, « L’art et la manière de communiquer et de poser un diagnostic », s’est déroulé les 10 et 11 avril 2015 à la faculté de médecine de Bydgoszcz. Dans un premier temps, ont été développés les aspects éthiques, législatifs et économiques de la communication santé. Puis, ont été déclinées les compétences pratiques nécessaires au personnel soignant afin d’améliorer la communication avec le patient. Il apparaît que la communication médicale se heurte à plusieurs types de problèmes : d’une part, la compréhension insuffisante de la part de la société polonaise vis-à-vis des questions de santé faute d’informations, d’autre part des réticences culturelles. Ces problèmes perturbent les relations entre patient et médecin.
 

Une communication soignant-soigné de qualité aide pour poser un diagnostic de même qu’elle influence l’investissement du malade dans la démarche de décision médicale partagée.
Le problème récurrent de la non-observation d’une consigne recommandée par le médecin, provient très souvent d’une communication déficiente entre le médecin et le patient, alors qu’une discussion ouverte aurait permis de dissiper les doutes du malade ou bien lui aurait laissé l’opportunité de décrire ses problèmes.
Un exemple parmi d’autres : un patient ne signale pas à son médecin qu’il n’a pas suivi la prescription médicale faute de pouvoir payer tous les médicaments prescrits et qu’il a alors diminué les quantités de son propre chef. Dans certains cas, ce genre de situation se termine tragiquement.

Communiquer est un acte conditionné par des paramètres sociaux et culturels. C’est pourquoi il faudrait instituer des normes en communication ; elles seraient inspirées d’expériences déjà pratiquées à l’étranger et seraient adaptées au système polonais de soins. Aujourd’hui, en Pologne, se fait entendre une forte demande pour mener des recherches dans ce domaine.
La communication soignant-soigné devrait sans aucun doute devenir obligatoire dans la formation des médecins et des pharmaciens. Cette proposition est confirmée par l’intérêt non négligeable que réservent les étudiants et les jeunes médecins à ce sujet ; d’ailleurs, nombre d’entre eux ont assisté à ce colloque.
Au total, plus de 250 personnes se sont retrouvées lors de ces conférences et ateliers, non seulement des médecins mais aussi des psychologues, des avocats, des économistes et des étudiants en pharmacie. Un intérêt appuyé a été observé pour la session consacrée à la perspective du patient, conduite par Maria Libura, de l’Institut Łazarski et vice-pésidente de l’APCM.

Invité d’honneur de ce colloque, le Professeur W. Langewitz du CHU de Bâle est un spécialiste reconnu de la communication médicale. Basée sur des études scientifiques consacrées aux pratiques en communication clinique, sa conférence, Les soins de santé centrés sur le patient – savons-nous de quoi nous parlons ?, a souligné les changements d’attitude observés chez les patients du fait de leur autonomisation croissante dans la démarche de soins.

Le colloque a été organisé par le Groupe Scientifique des Étudiants en communication santé du Collegium Medicum, Université Nicolas Copernic, en collaboration avec l’Association Polonaise de Communication Médicale. Il a été placé sous le patronage du Professeur Jan Styczyński, vice-recteur de la faculté de médecine, Université Nicolas Copernic.

medexpress – 17 kwietnia 2015



 

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/werther/ftp/kommedycznafr/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399